Français
Papeterie - Cartonnerie

Optimisation des procédés de fabrication en papeterie et cartonnerie :
Choisir l'instrumentation la plus adaptée à chaque étape du processus


Phase 1 : Fabrication de pâte à bois

 


La pâte à papier est une masse de fibres composées de dérivés de bois (chiffons de cotons ou de lin, déchets papier etc.). La pâte de bois provient de feuillus et de résineux. Elle se compose  de cellulose (à 50%) et de lignine et d'hémicellulose (pour les 50% restant).
Le procédé de mise en pâte est effectué dans de grands digesteurs où les copeaux de bois  sont  mélangés à la liqueur blanche (comme le sulfate ou l'hydroxyde de sodium), puis cuit à très haute température et sous haute pression. Durant ce procédé la fibre de cellulose, utilisée comme matériau principal dans la fabrication du papier grâce à ses propriétés liantes, est séparée de la lignine et de l'hémicellulose.

Instrumentation adaptée à la fabrication pâte à bois :

Mesure de niveau dans le digesteur - papeterie

Photos 1 et 2: Mesure de niveau dans le digesteur
Photo 3 : Mesure de niveau avec membrane affleurante

 

Phase 2 : processus de recyclage des substances chimiques

Phase 2 : processus de récupération chimique

La liqueur noire, utilisée dans le procédé de fabrication de la pâte, contient des résidus de lignine, d'hémicellulose et de produits chimiques. Bien qu'elle soit toxique, elle peut servir de biocarburant : la vapeur obtenue après le passage de la liqueur noire en chaudière de récupération sert de carburant au turbo-générateur. Elle peut également être utilisée pour le séchage du papier ou pour la récupération des produits chimiques.

Instrumentation adaptée au recyclage des substances chimiques :

transmetteurs pour processus de recyclage des substances chimiques - papeterie

Photo 1 : Transmetteur de niveau avec séparateur doté d'un revêtement et d'une extension spécifique
Photo 2 : anneau de rinçage avec robinet d'isolement
Photo 3 : Anneau de rinçage
Photo 4 : Transmetteur de niveau avec séparateur et extension spécifique

 

Phase 3 : Fabrication de pâte à papier à partir de papier recyclé

Phase 3 : Fabrication de pâte à papier à partir de papier recyclé

Les papiers recyclés sont mélangés dans le pulpeur lors de la mise en pâte. La filtration permet d'éliminer les grands contaminants. Lors du désencrage, l'ajout d'un produit chimique provoque la séparation des particules hydrophobes (les encres) des particules hydrophiles (la pâte à papier). Le mélange est ensuite aéré dans la cellule de flottation et la mousse attachée aux particules hydrophobes est collectée. Enfin, la pâte à papier est blanchi à l'aide de produits chimiques.

Instrumentation adaptée la transformation du papier recyclé en pâte à papier :


mesure de niveau en papeterie - pulpeur et tour de blanchiment
Photo 1 : Mesure de niveau dans la tour de blanchiment
Photo 2 : Séparateur avec revêtement en céramique
Photo 3 : Transmetteur de niveau affleurant avec vanne à boule pour extraction en charge
Photo 4 : Mesure de niveau sur pulpeur

 

Phase finale : Fabrication du papier et préparation au stockage


Phase finale : Fabrication du papier et préparation au stockage

La pâte à papier est transformée en feuilles ensuite drainées et séchées. Pour augmenter leur résistance elles peuvent être recouvertes d'un pigment et/ou pressées avec un rouleau pour une meilleure brillance.
Lors du formage, la pâte à papier est drainée sur un fil de maille pour former une nappe de fibres humides à 80%. Cette nappe est ensuite pressée afin d'abaisser le taux d'humidité à 55%. A l'issue de la phase de séchage la nappe ne contient plus que 8% d'humidité.
Lors du calandrage la surface du papier est lissée et reçoit un revêtement de protection. Enfin, il est mis en rouleau, coupé, emballé et expédié.

Instrumentation adaptée à la phase finale du processus de fabrication du papier :

 

Mesure de pression et de niveau dans la caisse de tête - papeterie

Photos 1 et 2 : Mesure de pression et de niveau dans la caisse de tête avec transmetteurs à membrane affleurante et dans des conditions de services difficiles (forte humidité - température élevée)