Certificats d’économies d’énergie : Guide Complet et Avantages

Les certificats d’économies d’énergie (CEE) sont essentiels pour encourager les initiatives d’économies d’énergie en France. Ces certificats d’économies d’énergie CEE permettent aux entreprises de prouver qu’elles ont réalisé des actions visant à réduire leur consommation énergétique. En retour, elles reçoivent des CEE qu’elles peuvent échanger ou utiliser pour satisfaire à leurs obligations.


mis en place par le gouvernement fr

Mis en place par le gouvernement, les certificats d’économies d’énergie couvrent une large gamme d’actions, allant de l’amélioration de l’isolation des bâtiments à l’installation de systèmes énergétiques plus efficaces. Les entreprises et les collectivités locales sont les principaux bénéficiaires de ces certificats.

Le mécanisme des CEE repose sur une réglementation stricte et sur un marché dynamique où s’échangent les certificats. Cela permet non seulement de réduire les émissions de gaz à effet de serre mais aussi de stimuler l’économie verte.

Points clés


principes fondamentaux fr

Principes fondamentaux des certificats d’économies d’énergie

Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) sont des dispositifs mis en place par le gouvernement français. Ils visent à encourager les entreprises et les particuliers à réaliser des économies d’énergie. Les fournisseurs d’énergie sont obligés de financer des actions en faveur des économies d’énergie.

Les CEE fonctionnent selon un système d’obligations. Les fournisseurs d’énergie, appelés “obligés”, doivent réaliser ou inciter à réaliser des économies d’énergie.

Il existe plusieurs types de projets éligibles aux CEE. Parmi eux, on trouve l’isolation thermique, le remplacement de chaudières, et l’installation de chauffe-eau solaires, l’installation de variateurs de fréquence sur les pompes, la mise en place de système de mesurage d’indicateur de performance énergétique (IPE).

Processus des CEE

  1. Identification des travaux : Choisir des travaux d’économies d’énergie éligibles.
  2. Réalisation des travaux : Faire exécuter les travaux par des professionnels certifiés.
  3. Obtention des certificats : Les travaux réalisés sont validés et les CEE sont délivrés.

Les objectifs triennaux sont fixés par les pouvoirs publics à travers des réglementations spécifiques.

Acteurs impliqués

Les CEE sont attribués en fonction des kWh cumac économisés. Ce terme combine les kWh économisés et leur durée de vie projetée.

Avantages des CEE

Les CEE ont un rôle clé dans la politique énergétique française. Ils encouragent une utilisation plus responsable et efficace des ressources énergétiques.


Historique et évolution réglementaire

Les certificats d’économies d’énergie (CEE) ont évolué depuis leur création pour répondre aux besoins changeants en matière d’efficacité énergétique en France. Ce processus inclut des objectifs initiaux clairs et des révisions législatives périodiques.

genese et objectifs initiaux

Genèse et objectifs initiaux

La mise en place des CEE a commencé en 2005 avec l’adoption de la Loi de Programmation fixant les Orientations de la Politique Énergétique (loi POPE).

Les objectifs initiaux étaient principalement de réduire la consommation énergétique et d’encourager les entreprises à investir dans l’efficacité énergétique.

Les fournisseurs d’énergie étaient tenus de promouvoir des actions auprès de leurs clients en offrant des aides financières.

Ils devaient ainsi obtenir des CEE en réalisant ou en incitant à réaliser des opérations d’économies d’énergie.

revisions legislatives

Révisions législatives et périodes d’application

Les CEE ont subi plusieurs révisions importantes pour s’adapter aux évolutions des politiques énergétiques et environnementales.

La première période d’obligation a duré de 2006 à 2009. Ensuite, les périodes d’obligation successives ont affiné les objectifs et les méthodes, avec des ajustements des volumes de CEE à atteindre.

Depuis 2011, les objectifs ont été réévalués tous les trois ou quatre ans, augmentant graduellement le volume des économies à réaliser.

Chaque période a introduit des modifications afin d’améliorer les mécanismes d’incitation et de contrôle. Les révisions ont également inclus de nouvelles catégories d’actions éligibles pour répondre aux besoins du secteur énergétique.


Acteurs impliqués et leurs rôles

Les certificats d’économies d’énergie (CEE) impliquent plusieurs acteurs clés. Chaque acteur joue un rôle spécifique et essentiel dans le processus.

acteurs implique et leurs roles

Obligés et éligibles

Les « obligés » sont des entreprises telles que les fournisseurs d’énergie (électricité, gaz, fioul, carburants pour véhicules). Elles sont tenues par la loi de réaliser des économies d’énergie.
Elles peuvent soit mettre en place des actions d’économie d’énergie, soit acheter des certificats à d’autres acteurs ayant réalisé des projets d’économie d’énergie.

Les « éligibles » incluent les collectivités territoriales, les professionnels et autres entités qui peuvent mener des opérations d’économies d’énergie.
Ces acteurs peuvent ensuite revendre les certificats obtenus aux obligés pour contribuer à leurs obligations. Cela crée un marché dynamique où les CEE sont échangés.

les obliges ou les eligibles schema fr

Délateurs et autres acteurs

Les délégataires sont des entités autorisées par l’État pour agir au nom des obligés. Ils peuvent aider à la mise en œuvre des projets d’économies d’énergie et faciliter l’achat de CEE pour les obligés.
Les délégataires jouent un rôle intermédiaire, apportant expertise et ressources pour maximiser les économies d’énergie.

D’autres acteurs incluent les bureaux d’études, installateurs et associations spécialisées en efficacité énergétique.
Ils fournissent des services techniques, conseil et accompagnement pour garantir le succès des projets. Ces acteurs ajoutent de la valeur en garantissant la qualité et l’efficacité des actions menées.


Calcul des certificats et fonctionnement du mécanisme

Le mécanisme des certificats d’économies d’énergie repose sur des méthodes précises pour calculer les économies réalisées. Les économies d’énergie sont définies par des normes spécifiques.

methodologie de calcul

Méthodologie de calcul

La méthode de calcul commence par identifier les actions éligibles. Ces actions doivent porter sur des domaines comme le chauffage, l’éclairage, et l’isolation. Chaque action est codifiée et attribuée un coefficient d’économie.

Ensuite, on mesure la consommation initiale d’énergie avant la mise en œuvre de l’action. Cette étape garantit une base de comparaison.

Après l’installation, la nouvelle consommation est mesurée. La différence entre la consommation initiale et la consommation finale représente les économies d’énergie.

Exemple de formule :

Économies d’énergie = Consommation initiale – Consommation finale
Ces économies sont converties en kWh cumac (kWh cumac = énergie cumulée actualisée). Chaque kWh cumac a une valeur monétaire fixée par le marché des certificats.

Définition des économies d’énergie

Les économies d’énergie se définissent par la quantité d’énergie non consommée grâce aux actions prises. Elles sont efficaces pour réduire la demande d’énergie.

L’État a établi des fiches standardisées pour différentes actions. Chaque fiche décrit l’action, les critères d’éligibilité, et les économies attendues.

definitions des economies energie

Définition des économies d’énergie

Les économies d’énergie se définissent par la quantité d’énergie non consommée grâce aux actions prises. Elles sont efficaces pour réduire la demande d’énergie.

L’État a établi des fiches standardisées pour différentes actions. Chaque fiche décrit l’action, les critères d’éligibilité, et les économies attendues.

Exemples d’actions :

  • Amélioration de l’isolation thermique des bâtiments
  • Optimisation des systèmes de chauffage, ventilation, et climatisation (CVC)
  • Mise en place de systèmes de récupération de chaleur
  • Rénovation ou installation de l’éclairage LED
  • Remplacement de chaudière
  • Installation de variateurs de vitesse sur les moteurs électriques
  • Optimisation des procédés industriels
  • Utilisation de sources d’énergie renouvelables

Ces actions sont souvent regroupées par secteur : résidentiel, tertiaire (décret tertiaire), industriel. En choisissant les actions les plus efficaces, les entreprises peuvent maximiser leurs certificats d’économies d’énergie.
Les économies d’énergie sont essentielles pour atteindre les objectifs climatiques nationaux et internationaux.


Types d’opérations éligibles

Les “certificats d’économies d’énergie” (CEE) concernent divers travaux visant à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments et à encourager l’utilisation des énergies renouvelables. Voici les principales opérations éligibles.

travaux de renovation energetique

Travaux de rénovation énergétique

Pour les entreprises industrielles, les travaux de rénovation énergétique optimisent les coûts et améliorent l’efficacité opérationnelle.

Voici quelques interventions recommandées :

  • Isolation des murs, toitures, et planchers : L’isolation thermique maximise la rétention de chaleur en hiver et conserve la fraîcheur en été, réduisant ainsi les demandes énergétiques pour le chauffage et la climatisation.
  • Changement de fenêtres : L’installation de fenêtres à double vitrage ou avec isolation renforcée contribue significativement à maintenir des températures intérieures constantes et à réduire les coûts énergétiques.
  • Remplacement des systèmes de chauffage et de refroidissement : Opter pour des équipements plus modernes et efficaces tels que les chaudières à condensation, les pompes à chaleur, ou les systèmes de climatisation performants peut entraîner des économies substantielles en termes de consommation énergétique.
  • Optimisation de la ventilation : L’installation d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) améliore la qualité de l’air tout en minimisant les pertes de chaleur, assurant ainsi un environnement de travail sain et moins coûteux à maintenir.

Ces améliorations non seulement augmentent le confort mais réduisent également l’empreinte environnementale de l’entreprise, renforçant par là-même sa responsabilité sociale et sa conformité réglementaire en matière d’efficacité énergétique.

energies renouvelables

Énergies renouvelables

Les énergies renouvelables incluent l’installation de panneaux solaires photovoltaïques pour produire de l’électricité à partir du soleil. De plus, les panneaux solaires thermiques permettent de chauffer l’eau grâce à l’énergie solaire, réduisant ainsi la consommation de combustibles fossiles.

L’installation de pompes à chaleur est aussi éligible. Ces systèmes utilisent l’énergie de l’air, de l’eau ou du sol pour chauffer ou refroidir des bâtiments de manière écologique.

Les systèmes de biomasse, comme les chaudières ou poêles à granulés de bois, sont encouragés. Ils utilisent des sources d’énergie renouvelables pour le chauffage, réduisant ainsi les émissions de CO2 et la dépendance aux énergies fossiles.


Procédure d’obtention des certificats

Pour obtenir des certificats d’économies d’énergie, il est fondamental de suivre les critères de recevabilité et de passer par un processus d’audit rigoureux.

dossier et criteres de recevabilite

Dossier et critères de recevabilité

Le dossier de demande doit contenir des informations précises sur les travaux effectués. Les documents nécessaires incluent des devis détaillés, factures, et attestations sur l’honneur.

Critères importants :

  • Les travaux doivent être conformes aux exigences techniques.
  • Les équipements installés doivent être certifiés.
  • Les économies d’énergie réalisées doivent être mesurables et justifiables.

Le titulaire du projet doit prouver que les travaux ont conduit à une optimisation énergétique. Sans ces preuves, le dossier peut être rejeté. Il est essentiel de bien documenter chaque étape du projet.

    processus audit et validation des certificats

    Processus d’audit et validation des certificats d’économies d’énergie (CEE)

    Le processus d’audit est une étape clé pour valider les économies d’énergie. Un auditeur indépendant examine les documents fournis et vérifie la conformité des travaux.

    Étapes de l’audit :

    1. Vérification des documents : l’auditeur analyse les factures et attestations.
    2. Inspection sur site : si nécessaire, l’auditeur se rend sur place pour vérifier l’installation.
    3. Calcul des économies : l’auditeur évalue les économies d’énergie réalisées en utilisant des méthodes de calcul standardisées.

    Si le résultat est positif, le certificat est délivré. L’audit doit être transparent et le processus de validation rigoureux pour garantir l’authenticité des économies.

    processus cee schema fr

    Fiches CEE

    Les fiches CEE fournissent des lignes directrices pour les économies d’énergie. Elles décrivent des actions spécifiques qui permettent d’obtenir des certificats d’économies d’énergie.

    les fiches cee schema fr
    cas de la fiche ind ut 134

    Cas de la fiche IND-UT-134 : Système de mesurage d’indicateurs de performance énergétique

    La fiche IND-UT-134 concerne l’installation de systèmes de mesurage pour suivre les performances énergétiques. Ces systèmes associés à des compteurs d’énergie intelligents et capteurs IOT permettent d’identifier les sources de gaspillage et d’optimiser l’utilisation de l’énergie. Ils incluent des capteurs et des logiciels pour collecter et analyser les données.

    Les entreprises peuvent ainsi mieux gérer, maîtriser et réduire leur consommation énergétique. Le suivi précis des indicateurs de performance mène à des actions correctives efficaces. Cela se traduit par des économies d’énergie significatives et une réduction des coûts opérationnels des entreprises industrielles. Les entreprises peuvent mettre en place un système de mesurage d’Indicateurs de Performance Énergétique et le financer grâce aux CEE.

    cas de la fiche ind ut 134 systemes de variation

    Cas de la fiche IND-UT-102 : Système de variation électronique de vitesse sur un moteur asynchrone

    La fiche IND-UT-102 traite de l’installation de systèmes de variation de vitesse pour les moteurs asynchrones. Ces systèmes ajustent la vitesse du moteur en fonction des besoins, ce qui améliore l’efficacité énergétique. Ils permettent de diminuer la consommation d’énergie en réduisant les pertes causées par des vitesses non optimales.

    L’intégration de variateurs de vitesse variable est bénéfique pour les industries utilisant des machines lourdes. Cela conduit à une meilleure performance et à des économies d’énergie. La fiche détaille les critères techniques et les conditions à respecter pour l’obtention des CEE.


    Marché et échange de certificats d’économies d’énergie

    Le marché des certificats d’économies d’énergie permet aux entreprises et collectivités de vendre et d’acheter ces certificats. Cela encourage les investissements dans l’efficacité énergétique.

    fonctionnement du marche schema fr

    Fonctionnement du marché

    Le marché des certificats d’économies d’énergie repose sur un système de quotas. Les fournisseurs d’énergie ont l’obligation de réaliser des économies d’énergie. S’ils n’atteignent pas leurs objectifs, ils peuvent acheter des certificats auprès d’autres acteurs qui en ont en surplus.

    Ces certificats peuvent être échangés librement. Les échanges se font généralement sur des plateformes en ligne dédiées. Les acteurs peuvent aussi signer des contrats bilatéraux.

    Les entreprises et collectivités qui réalisent des projets d’efficacité énergétique peuvent obtenir des certificats. Par exemple, installer des ampoules LED ou améliorer l’isolation des bâtiments.

    prix des certificats economie energie fr

    Prix des certificats d’économies d’énergie et tendances

    Le prix des certificats d’économies d’énergie varie selon l’offre et la demande. Lorsque la demande est haute, les prix augmentent. Inversement, lorsque beaucoup d’acteurs ont des certificats à vendre, les prix baissent.

    Des facteurs comme les politiques énergétiques et la conjoncture économique influencent également les prix. Par exemple, des subventions pour l’efficacité énergétique peuvent augmenter l’offre de certificats.

    Les tendances récentes montrent une augmentation de la demande pour les certificats. Cette hausse est liée à des objectifs de réduction des émissions de carbone. Les entreprises cherchent alors à investir plus dans l’efficacité énergétique.


    Sanctions et contrôles

    Des mesures strictes de pénalités sont imposées en cas de non-respect des obligations liées aux certificats d’économies d’énergie. De plus, un système de contrôle rigoureux est en place pour assurer la conformité des parties prenantes.

    Pénalités pour non-respect

    Les entreprises ne respectant pas leurs obligations peuvent recevoir des sanctions financières significatives. Les amendes sont calculées en fonction des écarts entre les objectifs d’économie d’énergie et les résultats obtenus.

    Par exemple, pour chaque mégawattheure manquant, une pénalité de €20 peut être appliquée. Ce montant est destiné à encourager les entreprises à atteindre leurs objectifs énergétiques.

    En plus des amendes, les entreprises peuvent être inscrites sur une liste de non-conformité accessible au public, affectant leur réputation. Cela peut également entraîner des restrictions pour participer à des programmes ou appels d’offres publics à l’avenir. Les autorités veillent à une application stricte des règles pour garantir l’intégrité du système.

    Système de contrôle et suivi

    Un système de contrôle et de suivi est mis en place pour vérifier l’authenticité des économies d’énergie déclarées. Ce système inclut des audits réguliers et des inspections inopinées.

    Les audits permettent de s’assurer que les actions entreprises correspondent bien aux économies déclarées. Des organismes indépendants sont souvent chargés d’effectuer ces vérifications pour garantir une impartialité totale.

    Les données sont également surveillées via une plateforme de suivi en ligne. Cette plateforme permet de signaler les incohérences potentielles rapidement. Les résultats des inspections sont accessibles aux entités concernées et peuvent également être publiés dans certains cas pour renforcer la transparence du système.

    Ce dispositif de contrôle vise à maintenir une rigueur élevée et à prévenir toute tentative de fraude ou de manipulation des données.

    systeme de controle et suivi fr

    Impact environnemental et économique

    Les certificats d’économies d’énergie sont primordiaux dans la réduction des émissions de CO2 et apportent des avantages économiques significatifs aux différents acteurs impliqués.

    reduction des emissions de co2

    Réductions des émissions de CO2

    Les certificats d’économies d’énergie visent à encourager la mise en œuvre de projets qui réduisent la consommation d’énergie. Cela mène directement à une diminution des émissions de CO2. Par exemple, des mesures telles que l’isolation des bâtiments, le remplacement des chaudières, et l’utilisation d’appareils électroménagers plus efficaces permettent de consommer moins d’énergie fossile.

    Les économies réalisées grâce à ces projets se traduisent par une réduction proportionnelle des gaz à effet de serre. Les entreprises et les particuliers qui participent à ce programme contribuent ainsi activement à la lutte contre le changement climatique.

    benefices economiques

    Bénéfices économiques pour les acteurs

    Les certificats d’économies d’énergie offrent aussi des avantages financiers. Les entreprises peuvent vendre ces certificats pour générer des revenus supplémentaires. Cela incite davantage à investir dans des projets d’efficacité énergétique.

    Les consommateurs finaux, quant à eux, bénéficient de subventions et de réductions sur les coûts de leurs travaux de rénovation énergétique. Cela permet de réduire leurs factures d’énergie à long terme et d’améliorer le confort de leurs habitats.

    Les fournisseurs d’énergie, en soutenant ces projets, évitent les pénalités et profitent d’une meilleure image de marque. L’ensemble de l’économie en sort renforcée, avec des gains en efficacité et compétitivité.


    Perspectives et développements futurs

    Les certificats d’économies d’énergie (CEE) offrent des opportunités intéressantes dans plusieurs domaines. Ils pourraient voir des améliorations grâce à des innovations technologiques et des changements dans le cadre législatif et politique.

    les energies renouvelable

    Innovations technologiques : capteurs de mesure et appareils à haut rendement

    Les innovations technologiques ont un impact décisif dans l’efficacité des CEE. Les systèmes de gestion de l’énergie intelligents permettent une utilisation plus efficace de l’énergie en surveillant et en optimisant les consommations. En utilisant des logiciels avancés et des capteurs de mesure intelligents, les bâtiments peuvent ajuster automatiquement le chauffage, la climatisation et l’éclairage pour économiser de l’énergie.

    Les énergies renouvelables sont également porteuses de changement. Par exemple, les panneaux solaires et les éoliennes intégrés aux bâtiments offrent des alternatives énergétiques propres. De nouvelles technologies permettent même de stocker l’énergie pour une utilisation ultérieure, rendant les économies d’énergie plus fiables.

    Les appareils à haute efficacité énergétique deviennent de plus en plus accessibles. L’adoption d’appareils économes en énergie comme les moteurs électriques à haut rendement, les variateurs de vitesse pour les moteurs, les éclairages à LED industriels, les systèmes de récupération de chaleur, les échangeurs de chaleur à haut rendement, les pompes à chaleur industrielles réduisent la consommation d’énergie sur le long terme, contribuant ainsi aux objectifs des CEE.

    cadre legislatif et politique

    Cadre législatif et politique

    Le cadre législatif et politique des CEE peut avoir un impact significatif sur leur mise en œuvre. Les gouvernements peuvent introduire des normes énergétiques plus strictes, obligeant les entreprises et les particuliers à utiliser des produits plus économes en énergie. Cela pourrait stimuler l’innovation et adopter des pratiques plus vertes.

    Les incitations financières et les subventions sont également des outils efficaces. Les politiques offrant des réductions fiscales ou des subventions pour l’achat d’équipements économes en énergie peuvent encourager un plus grand nombre de personnes à participer aux programmes de CEE.

    Également, la coopération internationale peut conduire à l’adoption de normes globales pour les économies d’énergie. Les accords et partenariats internationaux peuvent faciliter le développement et l’échange de technologies entre les pays, contribuant par conséquent à des économies d’énergie à plus grande échelle.


    FAQ sur les Certificats d’économies d’énergie

    Qu’est-ce qu’un certificat d’économie d’énergie ?

    Les certificats d’économies d’énergie sont un instrument clé pour promouvoir les économies d’énergie en France. Ce guide répond aux questions courantes sur l’obtention des certificats, les fournisseurs, et les critères de comparaison.

    Comment obtenir des certificats d’économie d’énergie ?

    Si vous dirigez ou travaillez dans une entreprise industrielle et cherchez à obtenir des certificats d’économie d’énergie, la démarche implique généralement des actions visant à réduire la consommation énergétique à travers des systèmes et des processus optimisés. Il est important de réaliser une analyse détaillée de vos installations actuelles pour identifier les principaux points d’amélioration énergétique. Des solutions peuvent inclure l’upgrade de machines obsolètes, l’optimisation des systèmes de chauffage, ventilation et climatisation (CVC), ou encore l’intégration de technologies automatisées de gestion de l’énergie.

    Une fois les modifications effectuées, des données précises sur les économies réalisées doivent être collectées pour justifier l’obtention des certificats d’économie d’énergie. Ces données servent à prouver l’efficacité des interventions et seront scrutées par les organismes attribuant les certificats.

    Dans ce contexte, contacter un spécialiste de la technologie énergétique, comme Fuji Electric, peut-être utile. Fuji Electric propose des solutions spécialisées pour l’industrie, allant des systèmes de comptage de l’énergie aux variateurs de vitesse, qui peuvent significativement aider à améliorer votre efficience énergétique.

    Comment fonctionne le dispositif des certificats d’économie d’énergie pour les entreprises ?

    Les entreprises peuvent bénéficier du dispositif en réalisant des projets d’efficacité énergétique. Elles obtiennent des certificats qu’elles peuvent revendre aux acteurs obligés. Les projets doivent être conformes aux critères définis par le gouvernement.

    Quels fournisseurs offrent la meilleure prime CEE ?

    Les fournisseurs d’énergie comme EDF, Engie, et TotalEnergies proposent des primes attractives. Il est recommandé de comparer les offres en fonction des montants des primes et des conditions spécifiques à chaque fournisseur.

    Quels sont les critères de comparaison des offres de certificats d’économies d’énergie ?

    Pour comparer les offres, il faut considérer le montant de la prime, les conditions d’éligibilité, la rapidité de traitement des dossiers, et le niveau de service fourni par le fournisseur. La transparence des conditions est aussi un critère important.

    Lorsque vous travaillez avec des spécialistes comme Fuji Electric, vous bénéficiez également de conseils personnalisés qui prennent en compte les particularités de votre entreprise industrielle. Ils peuvent vous aider à naviguer dans les différents paramètres de chaque offre, vous assurant ainsi de faire un choix éclairé qui maximise vos économies tout en répondant aux exigences réglementaires.

    En somme, en vous appuyant sur l’expérience et les connaissances d’experts comme ceux de Fuji Electric, vous pourrez non seulement trouver l’offre de certificats d’économies d’énergie la plus avantageuse, mais aussi optimiser l’efficacité énergétique de votre entreprise de manière durable.

    Quelle est la liste des fournisseurs proposant une prime CEE ?

    Les principaux fournisseurs proposant une prime CEE incluent EDF, Engie, TotalEnergies,… Chacun propose des primes avec des conditions variées. Il est important de vérifier les détails sur leurs sites internet respectifs.


    Maximisez vos économies d’énergie et réduisez vos coûts dès aujourd’hui!

    Contacter Fuji Electric pour bénéficier de conseils experts, de support technique et de technologies avancées pour maximiser vos économies d’énergie et assurer le succès de votre dossier pour l’obtention de certificats d’économie d’énergie.

    Découvrez comment les certificats d’économies d’énergie peuvent transformer votre entreprise. Ces certificats, issus d’une initiative gouvernementale, visent à encourager les entreprises et les particuliers à investir dans des solutions éco-énergétiques. En adoptant des mesures qui réduisent la consommation d’énergie, vous pouvez non seulement bénéficier d’aides financières mais également contribuer à une planète plus propre.

    Transformez votre consommation énergétique en avantage compétitif. Les certificats d’économies d’énergie vous permettent de diminuer vos coûts opérationnels tout en augmentant votre efficacité énergétique. Que vous soyez une petite entreprise ou un acteur industriel majeur, ces certificats peuvent vous aider à financer vos projets de rénovation ou d’installation visant à améliorer votre bilan énergétique.

    N’attendez plus ! Contactez dès aujourd’hui FUJI ELECTRIC pour explorer les possibilités offertes par les certificats d’économies d’énergie. Notre équipe d’experts est prête à vous guider à travers le processus et à initier une analyse de vos besoins et discuter des meilleurs moyens de réduire votre consommation énergétique tout en optimisant votre production industrielle.